05/12/2017
Feu de camp en Zambie

Les feux de camp brûlent dans la campagne africaine, et les jeunes ont eu vent de ce qui est en train de se produire. Ils ont rapidement compris que ce ne sont pas des feux ordinaires, et ils veulent rassembler leurs langues de feu. Plus il y a de langues de feu qui se rassemblent, plus le feu sera grand. Avant longtemps, le feu du Saint-Esprit descendra au milieu d’eux.

Voici un rapport du dernier feu de camp, qui a eu lieu en Zambie pour la première fois.

Nous avons organisé un feu de camp avec succès le week-end dernier. Environ 230 jeunes (âgés entre 15 et 30 ans) étaient présents, venus de sept assemblées du Message à Lusaka. C’était notre premier feu de camp en Zambie, et les jeunes attendaient cet événement avec impatience.

Nous voulons commencer en remerciant Frère Joseph de nous avoir accordé l’occasion d’organiser un feu de camp YF à Lusaka, en Zambie, pour la première fois. Nous prions que le Seigneur Dieu Tout-Puissant continue à bénir et à nourrir Son serviteur, physiquement et spirituellement. Il est une source de bénédiction pour les jeunes et les croyants de partout dans le monde.

Nous avons organisé le feu de camp pour le 21 octobre, dans un centre appelé le Olympic Youth Development Centre. Nous utilisons ce même centre quand nous organisons un Quiet Time en dehors du bureau. Cependant, cette fois-ci, l’activité était organisée à l’extérieur du gym principal, car il s’agissait d’une journée d’activité « feu de camp ». Nous avions prévu commencer l’activité à 16 h, pour qu’elle se termine vers 19 h 30. Idéalement, nous aurions préféré qu’elle se termine vers 20 h 30, mais à cette heure-là, il est difficile de trouver un mode de transport en commun à Lusaka.

La plupart des jeunes sont arrivés à 15 h, et à 16 h plus de cent jeunes étaient arrivés. Les activités ont débuté vers 16 h 10 par un mot de bienvenue, quelques cantiques d’adoration (Tisse des liens entre nous, des liens qui ne peuvent être brisés), et une prière d’ouverture par Frère Mayeso (l’assistant directeur du bureau VGR en Zambie).

Alors que les jeunes prenaient place, ils ne savaient pas à quoi s’attendre. C’est l’été en Zambie, et personne n’a besoin de la chaleur du feu, alors quand les jeunes ont entendu parler d’un feu de camp, de découvrir la raison pour laquelle on se rassemblait autour d’un feu de camp d’été. Tout le monde savait qu’il s’agissait de plus qu’un simple « feu de camp ». Après la lecture de ce passage des Écritures, tout a commencé à prendre forme :

1 Cantique des degrés. De David. Voici, oh! qu'il est agréable, qu'il est doux pour des frères de demeurer ensemble!

2 C'est comme l'huile précieuse qui, répandue sur la tête, descend sur la barbe, sur la barbe d'Aaron, qui descend sur le bord de ses vêtements.

3 C'est comme la rosée de l'Hermon, qui descend sur les montagnes de Sion; car c'est là que l'Éternel envoie la bénédiction, la vie, pour l'éternité.

Après cette lecture, il était évident que le feu n’était pas la chose importante, mais bien le rassemblement de croyants, qui croient la même Chose, autour de la Parole de Dieu et du Message de l’heure.

Nous avons servi des collations aussitôt que possible, avant le coucher du soleil. C’était un moment de communion fraternelle merveilleux, alors que nous étions tous assis à l’ombre et qu’une douce brise soufflait à travers les arbres. C’était la journée idéale pour une activité comme celle-là. Quand tout le monde eut terminé de manger, nous avons annoncé que Frère Branham allait nous parler pendant 44 minutes! À cette annonce, le but de ce rassemblement était de plus en plus clair!

Nous n’étions pas dans le jardin d’Éden quand le Seigneur descendait dans la fraîcheur du soir pour parler à Ses enfants, mais en cette journée spéciale, on aurait dit que nous l’étions. Il y avait une douce atmosphère, une brise légère, et alors que le soleil se couchait, nous écoutions la Voix de Dieu parler par les lèvres de Son prophète (63-0601 Viens, suis-Moi). Je peux affirmer que le Seigneur Jésus était là! Après la bande, Sa présence nous a tous poussés en prière. Certains étaient agenouillés, d’autres debout, les mains levées vers les cieux. Ce n’était pas facile de mettre fin à ces prières et à clôturer la réunion, mais comme il se faisait tard, il nous fallait chanter des cantiques d’adoration pour indiquer que la réunion devait se terminer.

Pour clôturer le tout, nous ne pouvions pas rentrer chez nous sans chanter quelque cantiques de louanges et d’adoration chers à nos cœurs. Deux jeunes hommes ont conduit les cantiques, et nous avons chanté des chants qui ont enrichi nos âmes. Nous avons loué, nous avons dansé pour le Seigneur et nous L’avons adoré de tout notre être. Vers 19 h, nous avons terminé les cantiques, et nous avons fait la prière de clôture vers 19 h 15. Le Seigneur a gardé tout le monde sain et sauf sur le chemin du retour, et personne n’a rapporté d’incident.

Merci,

Frère Maurice – Bureau en Zambie

Diaporama

CLIQUEZ SUR UNE IMAGE POUR L’AGRANDIR

Envoyer à un ami

Envoyer