15/03/2017
Un tremplin: les petites choses

Notre Père céleste est là pour nous quand nous En avons le plus besoin, et Il est également là pour subvenir à nos moindres besoins, tout comme nous le sommes pour nos propre enfants. Cette famille brésilienne n’était pas à l’aise dans leur maison, car leur nouveau ventilateur était brisé, et comme il n’était plus couvert par la garantie, il lui faudrait dépenser de l’argent pour en acheter un nouveau. Le Seigneur est alors entré sur la scène pour assumer le coût d’un nouveau ventilateur, tout en accomplissant quelque chose de très spécial pour le mari de cette sœur. 

Je vis dans une ville dans le sud du Brésil, et durant l’été, la chaleur est accablante, jour et nuit. Comme nous n’avons pas de climatiseur (à cause de la structure de l’appartement dans lequel nous vivons), nous avons acheté un ventilateur, qui nous a servi fidèlement pendant trois ans.

La dernière journée de février, mon mari m’a appelé pour me dire que le ventilateur ne fonctionnait plus, car les trois hélices étaient brisées. J’étais très triste, car nous n’avions pas prévu cette dépense, et mon mari était sans emploi. Comme nous ne pouvions pas nous passer de ventilateur, nous sommes allés au supermarché pour en acheter un nouveau, faisant confiance à Dieu en toute chose!

Cette fois, nous en avons acheté un en aluminium, qui semblait plus solide que le premier. Nous étions soulagés d’avoir un nouveau ventilateur, et tout allait bien. Le 9 février, en nous préparant pour aller au lit, mon mari est allé partir notre nouveau ventilateur, et, à notre surprise, il ne fonctionnait pas.

Nous avons essayé à plusieurs reprises, dans plusieurs prises électriques, en vain. Vous pouvez imaginer notre frustration; non seulement le ventilateur était neuf, il était aussi dispendieux. Nous savions qu’au Brésil, il y a une période de grâce pour échanger des biens. J’ai appelé le service à la clientèle du supermarché, et ils m’ont informée que nous n’avions que sept jours pour être remboursés, et nous avions acheté le ventilateur huit jours plus tôt. Ils m’ont ensuite dit de me présenter au supermarché pour essayer de parler au directeur.

Nous avons immédiatement emballé le ventilateur (il était 21 h 37), puis nous sommes partis au supermarché à pied. Mon mari était très triste. Nous avons prié tout le long du chemin, demandant à Dieu de nous aider, de nous montrer quoi dire, et quoi faire, pour accomplir Sa volonté. Nous sommes arrivés au supermarché et le superviseur a examiné le ventilateur, le reçu, et il nous a dit que la date limite était passée. Il n’était pas possible d’avoir un nouveau ventilateur. Il nous a dit que nous devions l’envoyer en réparation (ce qui prend un minimum de 30 jours).

J’ai continué à prier en silence quand elle a appelé le directeur pour qu’il vienne évaluer la situation. Nous lui avons expliqué ce qui s’était passé, et il nous a répété la même chose : il fallait envoyer le ventilateur en réparation, et que, s’il ne pouvait pas être réparé, il fallait leur emmener un rapport pour procéder à un échange. Mon mari voulait argumenter avec le garçon, mais je l’ai calmé et j’ai remercié le directeur pour sa gentillesse, puis nous avons décidé de quitter le supermarché.

J’étais toujours en prière, remerciant Dieu parce que je savais qu’Il s’occupait de tout. Nous étions toujours dans le parc de stationnement quand j’ai entendu quelqu’un crier : “Madame, madame, revenez, nous allons échanger le ventilateur!” C’était le directeur qui courrait vers nous. Dieu nous aime immensément! Il nous a expliqué que cela allait à l’encontre de la politique de l’entreprise, mais qu’il allait le faire quand même. Je leur ai demandé de tester le premier ventilateur afin de s’assurer qu’il ne fonctionnait vraiment pas. Ils l’ont testé et ils nous en ont donné un nouveau, qu’ils ont aussi testé. Nous sommes revenus à la maison, heureux. La chose la plus importante pour moi était le témoignage que cela a donné à mon époux, qui n’est pas Chrétien. Il savait que je priais en chemin, et quand nous sommes partis du supermarché avec le nouveau ventilateur, il a reconnu la grâce de Dieu envers nous.

Je suis si reconnaissante pour l’amour de Dieu! Nous ne devons jamais arrêter de témoigner de Sa bonté et de Ses actions, car Il se soucie de nous en TOUTES choses!

Sœur Fernanda

Brésil

But that night maybe the Lord had been dealing with him, according to Rebekah's thoughts and prayer. Now, if you want God to save your husband or your wife, just keep praying for them, just keep praying. That's all you have to do. Just keep praying and believing. If there's any spark of life there at all, God will put something across the path that they'll see it.

62-0720 A Testimony On The Sea

Frère Branham dit que si vous voulez que Dieu sauve votre époux ou votre épouse, nous n’avez qu’à continuer à prier et à croire pour eux.

Envoyer à un ami

Envoyer