04/10/2017
En action

And if you want one, and you have no use for it now, send, get one, put it in your Bible on—on Acts the 19th chapter. It’ll tell you what to do with it. And then keep it there. The little baby gets up some night sick, someone gets hurt, take that cloth and lay it on them, and watch what happens. Just believe. See? And that’ll be your token.

Frère Branham parle au sujet des tissus de prière et de Actes 19.

61-0226 Jehovah-Jireh

Nous pourrions aller à l’église tous les jours, écouter le prophète de Dieu tous les jours, connaître chaque promesse envoyée au croyant, mais si nous ne mettons pas notre foi en action, ce n’est qu’une confession sans possession.

Plus tôt cette année, lors des réunions spéciales au Branham Tabernacle pour l’écoute de la série sur les Sept Sceaux, Frère Joseph a apporté quelques boîtes de mouchoirs à la réunion, car il savait que Frère Branham allait prier pour les mouchoirs pendant la bande. Les diacres ont ensuite distribué les mouchoirs aux membres de l’assemblée à la fin de la réunion. Actes 19 est toujours vrai, et nous avons reçu de nombreux témoignages qui racontent les choses miraculeuses que le Seigneur a accomplies grâce à ces tissus de prière. Voici un de ces témoignages. 

J’aimerais témoigner de la puissance de guérison du Seigneur. Pendant la série de réunions sur les Sept Sceaux, on nous a donné des tissus de prière sur lesquels Frère Branham avait prié, au début d’une des réunions. Pour vous montrer la puissance de l’onction qui est sur les bandes, j’ai eu besoin d’un tissu de prière le week-end suivant, et le Seigneur m’a guérie.

Environ 20 minutes avant le Quiet Time, je me suis réveillée avec une douleur insupportable. C’était tellement douloureux que j’en avais la nausée; j’ai même essayé de vomir, dans l’espoir que cela allégerait ma souffrance.

C’est à ce moment-là que je me suis souvenu du mouchoir. Je l’ai posé à l’emplacement d’où émanait la douleur atroce, et j’ai prié.

Alors que je priais, j’ai senti la douleur se résorber lentement, et avant la fin du Quiet Time, la douleur insupportable avait disparu. Je sentais toujours une légère douleur, mais je savais que le Seigneur m’avait guérie.

J’ai pu aller à l’église ce jour-là, puis le lendemain, et la douleur a complètement disparu au cours d’une de ces journées!

Loué soit le Seigneur!

Esther

É.-U.

Envoyer à un ami

Envoyer