10/10/2017
Dieu travaille des deux côtés

Listen, friends. God works on both ends of the line. That same God Who could say to that woman, that Shunammite, the same God Who could speak and say to that woman at the well, “Go, get your husband.” That same woman could touch His garment to turn Him around in that midst of that people; He’s God.

Frère Branham explique que Dieu œuvre toujours des côtés.

62-0607 Putting On The Whole Armor Of God

Quelques-uns de nos amis aux antipodes répandent le Message dans les prisons de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande. Les membres de l’équipe font de leur mieux pour montrer à tous que le Seigneur offre la liberté, même dans les cellules des prisons. Leurs efforts portent fruit! Nous avons reçu ce témoignage de notre représentant en Australie. 

Une sœur de l’Australie, inspirée par le ministère VGR dans les prisons, s’est sentie conduite à évangéliser dans les prisons de l’Océanie. Au fils des dernières années, elle a contacté des aumôniers dans les prisons de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, pour leur envoyer les coordonnées du bureau VGR régional. Récemment, elle a reçu une réponse d’un aumônier de la prison de South Island, en Nouvelle-Zélande, qui voulait recevoir du matériel.

Un de nos distributeurs bénévoles, Frère Basil Vlachakis, qui vit à Christ Church, en Nouvelle-Zélande, a reçu un chargement de matériel de Jeffersonville, et il était ravi d’envoyer le tout à l’aumônier de la prison.

CLIQUEZ SUR UNE IMAGE POUR L’AGRANDIR

Nous avons reçu la lettre suivante de l’aumônier, et cela montre que Dieu œuvre véritablement des deux côtés.

Salutations des aumôniers,

Je suis désolé, je ne sais pas si vous êtes un homme ou une femme, alors je ne sais pas quel pronom utiliser.

Néanmoins, je dois absolument vous parler de l’effet qu’a produit ce petit colis qui contenait l’histoire de la vie de William Branham que vous m’avez envoyé.

Quand j’ai reçu le colis, je ne pouvais pas lire votre nom et tout au dos du paquet, et je me demandais qui pouvait bien m’envoyer du matériel au sujet d’un homme dont je n’avais jamais entendu parler.

Cependant, près d’une semaine plus tard, après avoir placé le matériel dans une bibliothèque de notre petite chapelle, je parlais avec mon fils aîné, qui revient d’un séjour d’environ 10 ans à Melbourne, en Australie, pour vivre avec sa mère et moi.

Il a fait référence à un homme incroyable, William Branham, alors qu’il lisait un article sur Internet.

Immédiatement, je me suis souvenu de votre courriel, et quand je suis retourné à la chapelle de la prison, le lendemain, j’ai eu le plaisir de découvrir que personne n’avait emprunté les livres. Je me suis donc immédiatement assis pour lire la présentation du livre de Gordon Lindsay.

Je me suis senti conduit par le Saint-Esprit d’apporter les brochures à la maison. C’est donc ce que j’ai fait, et je les ai données à mon fils.

Il a passé tous ses moments libresdes jours qui ont suivi à lire le livre, et il a été véritablement inspiré et encouragé par l’histoire de la vie de Frère Branham.

J’ai ensuite été frappé d’un vilain rhume, et j’ai passé deux ou trois jours à lire le livre, moi-même. J’ai aussi été inspiré et très encouragé.

C’est le premier livre que j’ai lu, du début à la fin, depuis bien longtemps. Quelle histoire incroyable, et quel homme de Dieu incroyable; William Branham.

Merci mille fois de nous avoir envoyé cela, grâce à l’inspiration de notre merveilleux Seigneur.

Cela tombait absolument à point; mon fils s’était éloigné du Seigneur depuis bien des années avant de revenir à la maison. Mon épouse et moi croyons que les encouragements que moi et mon fils avons reçus venaient de Dieu.

Merci mille fois.

Puisse Dieu continuer de vous conduire dans la direction qu’Il a choisie pour vous – une direction très importante.

Oh, et mon fils a trouvé cette adresse courriel à la dernière page du livre.

Que Dieu vous bénisse,

Jeff

Envoyer à un ami

Envoyer