13/10/2017
Ça y était

Pour la plupart d’entre nous, la perte de l’ouïe serait une catastrophe dévastatrice. L’idée d’être incapable d’entendre la Voix de Dieu est presque inimaginable, mais pas pour cette sœur. La raison pour laquelle nous écoutons ces bandes est pour mettre notre foi en action. Aujourd’hui, ce pourrait être pour notre ouïe. Demain, ce pourrait être pour notre Enlèvement!

Bon après-midi, frères et sœurs,

J’ai joint deux audiogrammes. Le premier est en date du 8 février 2017, l’autre est en date d’aujourd’hui, le 24 juillet 2017.

À la mi-janvier 2017, je me suis réveillée et j’ai constaté que je n’avais aucune sensation dans le côté gauche de mon visage. Au fil de la journée, c’était de mieux en mieux, mais le lendemain matin, au réveil, j’avais l’impression que mes deux oreilles étaient remplies d’eau. La situation a persisté pendant quelques jours, puis c’est là que les problèmes ont vraiment commencé. Mon oreille droite était toujours pleine d’eau, et mon oreille gauche entendait à peine. Elle était néanmoins extrêmement sensible aux bruits, et tous les sons plus forts qu’un murmure me causaient de la douleur. Tous ces problèmes ont commencé le jour même où nous avons enfin commencé l’affichage de panneaux publicitaires; cela faisait des mois que nous tentions de les ériger, mais le diable nous mettait toujours des bâtons dans les roues.

J’ai consulté un médecin ( pendant le temps des fêtes), et il m’a prescrit des stéroïdes, dans l’espoir que cela réglerait le problème. Il a dit qu’il ne semblait pas y avoir de problème dans mon oreille. Il ne voyait aucune accumulation de fluide, ou quoi que ce soit qui pourrait être la cause de mes problèmes. Néanmoins, comme j’avais subi une opération assez importante des sinus quelques mois auparavant, et que j’avais pris des stéroïdes et des antibiotiques pendant presque un an en attendant les radiographies, le tomodensitogramme, les diagnostics et l’opération (et comme j’avais souffert de bon nombre d’infections pendant ce temps), il m’a suggéré de consulter mon chirurgien ORL si le problème persistait.

J’ai pris le médicament, mais mon état ne s’est pas amélioré du tout. Je suis retournée chez moi, et j’ai consulté mon médecin de famille, puis j’ai consulté mon ORL, qui n’a rien remarqué d’anormal. Il m’a donc demandé de passer un test de l’ouïe. L’audiologiste a insisté pour que j’obtienne de l’aide médicale immédiatement après le premier test. Elle m’a expliqué que c’était un problème qui était habituellement permanent et sans remède. Si toutefois il existait un remède, ce qui semblait être une éventualité peu probable, il fallait que je sois traitée immédiatement. Les résultats étaient très inhabituels parce qu’ils indiquaient que les hautes fréquences n’étaient pas un problème pour moi, c’était les sons graves qui étaient un problème. J’ai consulté trois médecins, un ORL et un audiologiste, mais personne ne pouvait trouver la source du problème, et personne ne savait comment me traiter. L’ORL m’a enfin demandé de revenir deux semaines plus tard pour un second examen.

Je suis sortie du bureau du médecin et j’ai appelé ma famille et des amis Chrétiens pour leur demander de prier. Mes filles m’ont dit qu’elles allaient envoyer une demande de prière au Branham Tabernacle. Nous avons écouté la réunion en direct le mercredi suivant, et j’ai réclamé ma guérison. Au fil des semaines qui ont suivies, mon ouïe a continué à empirer.

Si j’insérais mon écouteur dans mon oreille gauche, je n’entendais que des mots brouillés. Après cela, c’était comme si les mots étaient prononcés au ralenti. Ces distorsions affectaient l’ouïe de mon autre oreille, et finalement, c’était comme si j’entendais un écho qui résonnait entre mes deux oreilles. Si je sortais dans un endroit public et qu’il y avait du bruit de fond, si peu soit-il, j’avais l’impression de devenir comme folle.

Je ne cessais de penser que si je perdais l’ouïe, je ne pourrais plus écouter de bandes, et c’est à ce moment-là que je me suis mise à prier pour la guérison complète de mes oreilles comme si c’était une question de vie ou de mort. J’ai réalisé à ce moment-là combien mon ouïe m’était importante, car c’est un tel privilège de pouvoir entendre la Voix de Dieu me parler directement (un privilège que j’avais toujours tenu pour acquis avant).

À la mi-février, j’écoutais une bande et j’ai entendu Frère Branham me parler et mentionner mon problème.

How do you do? My sister, I see you... That's not natural for your color, is it? Are we strangers to each other? Do you believe me to be His prophet? You do.

That's caused by medicine. You've took some kind of a medicine for nose or something another... You was putting drops in your nose for sinus trouble, is that right? And it's caused this condition to come: poisoning, is that right? God bless you. Come here.

Lord God, heal the woman. I lay hands upon her and bless her for her healing. May it all leave her, the color leave, the poison go out. And may she be normal again in Jesus' Name. Amen.

Get a picture like you are now, and then get a picture after it leaves and send it to me. All right.

Let's say "Thanks be to God." [Congregation says, "Thanks be to God."--Ed.]

53-0614E I Perceive That Thou Art A Prophet

Frère Branham parle à une sœur et il lui dit que son problème est causé par des médicaments qu’elle prenait pour ses sinus, que ces médicaments l’ont empoisonnée. Il prie ensuite pour sa guérison.

Ça y était. Je savais que tout était terminé, et c’est ce que j’ai confessé. Une nuit, alors que je dormais, j’ai rêvé au titre d’une bande (Investissements), et la date du message clignotait dans mon rêve. À mon réveil, je ne me souvenais que du titre de la bande. J’ai fait une recherche dans la Table, et j’ai constaté qu’il y avait cinq messages qui avait le même titre. Je n’ai pris aucune chance et j’ai commencé à les écouter, une à une.

J’ai refusé de porter attention aux symptômes, et je suis allée à Jeffersonville à l’occasion des réunions spéciales sur les Sceaux. Le premier week-end, j’avais vraiment de la difficulté à entendre, car tous les sons étaient amplifiés. Je devais porter des bouchons particuliers qui servaient à réduire le volume des sons qui entraient dans mon oreille, mais je gardais courage. Chaque week-end subséquent, le diable a essayé de m’attaquer avec des migraines et de l’urticaire, mais j’ai continué à garder courage. Les gens me demandaient comment je me portais, et je témoignais ainsi : “Je suis si reconnaissante au Seigneur de ce qu’Il m’a guéri, et je me porte mieux aujourd’hui qu’hier.”

Aujourd’hui, je suis allée consulter la même audiologiste; j’ai le premier audiogramme et le dernier. Oh oui, Dieu répond aux prières, et Il m’a complètement rétablie. L’audiologiste avait l’air perplexe par les résultats, car elle m’a expliqué que la perte de l’ouïe dont je souffrais était causée par la mort de tissus nerveux dans mon oreille, et que c’était incurable. Elle m’a demandé si les médecins m’ont prescrit des médicaments ou autre, et j’ai répondu : “Non, les médecins ne m’ont rien donné. Ils étaient incapables de trouver la source du problème, et la seule solution qu’ils m’ont donnée était d’attendre quelques semaines avant de revenir pour un suivi.”

CLIQUEZ SUR UNE IMAGE POUR L’AGRANDIR

J’ai raconté à l’audiologiste comment mon ouïe s’était aggravée au cours des semaines qui ont suivi le premier test qu’elle avait effectué, lorsque les problèmes n’étaient pas aussi graves. Je lui ai dit que j’étais une Chrétienne et que la seule chose que je savais faire était de prier, et c’est ce que j’avais fait. Elle a gardé le silence et elle a simplement continué à regarder les résultats, perplexe. Finalement, elle m’a dit qu’elle était très heureuse de voir ces résultats, car selon les premiers tests, les terminaisons nerveuses de mes oreilles étaient en train de mourir, et ça, c’est un problème de santé qui ne se guérit pas. Mais là, elle tenait entre ses mains la preuve que j’avais une ouïe parfaite. Elle continuait à regarder les résultats, toujours l’air perplexe.

J’ai demandé combien je lui devais pour les examens, et elle a répondu : “Rien, vous ne nous devez rien pour ceci.”

J’ai promis au Seigneur que je rendrais témoignage à tout le monde du Dieu merveilleux que nous servons. Il est toujours là en temps de crise, et, par-dessus tout, Il a restauré mon ouïe à la perfection; je peux écouter autant de bandes que je le désire maintenant. Je veux aussi remercier les Saints qui ont prié pour moi. Dieu a répondu aux prières!

Sr Darlene Clements

Envoyer à un ami

Envoyer