27/10/2015
La Parole vivante

Nous avons reçu ce témoignage de notre bureau VGR de la République démocratique du Congo. Frère Eale, le directeur du bureau de Mbandaka, a reçu la visite d’un couple qui a parcouru 350 km pour raconter sa guérison et pour témoigner que le Message de Malachie 4.5 est aussi vivant aujourd'hui qu'il ne l'était le jour où il a été prononcé.

Je suis heureux de vous transmettre ce témoignage parmi tant d’autres qui attestent que la VOIX de Dieu est toujours réelle et Puissante aujourd’hui que le jour où Elle avait été proclamée; aussi vivante et efficace ici, en République démocratique du Congo, que partout dans le monde.

Appareil utilisé pour passer les bandes du prophète.

Frère Aigle Mpongo écoute les bandes dans sa maison avec sa famille et deux autres frères. Il a quitté son village situé à 350 km de Mbandaka avec son épouse pour venir présenter, à notre bureau, un miracle accompli alors qu’ils écoutaient la prédication Des âmes qui sont maintenant en prison.

Son épouse avait attrapé une maladie qui a commencé d’abord à faire gonfler la jambe, puis la faire pourrir. La chaire a commencé à tomber petit à petit jusqu’à ce que les os soient apparus de manière visible. Il n’avait que les os et les muscles qui reliaient le haut de sa cuisse d’avec le pied. La situation était très désespérée, et ils ne savaient pas quoi faire.

Alors qu’ils écoutaient la face B de la quatrième partie de la bande susmentionnée, juste au moment où le prophète fait l’appel à l’autel, la sœur, couchée sur son lit de malade, a entendu clairement avec le petit groupe, le prophète l’appeler par son nom, à venir à l’autel.

Sans penser à son état, elle s’est levée miraculeusement jusqu’à la radio qui jouait, devant le grand étonnement de son mari, qui traduisait le Message en langue locale, ses enfants et des deux frères, qui écoutent les bandes à domicile avec eux.

À la fin de la prière du Prophète, la sœur a senti sur place sa guérison. Dès ce moment, la chaire a commencé à recouvrir miraculeusement les os de sa jambe; l’horrible plaie a commencé à sécher rapidement, la sœur a quitté son lit de malade ce jour-là même, et elle a commencé à se tenir débout et à marcher normalement.

Frère Aigle et son épouse Toto Bonyenge, après sa guérison.

Stupéfaits de voir la Parole, La VOIX qu’ils avaient crue et entendue être rendue VIVANTE parmi eux, ils sont venus donner leur témoignage et permettre à son épouse de se reposer un peu.

Que le Seigneur vous bénisse abondamment!

Votre Frère EALE

VGR MBANDAKA, République démocratique du Congo

Veuillez noter que des photos de la plaie de la sœur nous ont aussi été envoyées. Comme ces photos présentent des images crues, nous ne pouvons les mettre en ligne avec le témoignage. La plaie s’étendait tout autour de la jambe de la sœur, de la mi-mollet jusqu’en haut de sa cuisse. Les photos montraient que la plaie était guérie et complètement fermée, mais qu’il restait une grande cicatrice qui rapetissait quotidiennement.

Diaporama

Envoyer à un ami

Envoyer