19/06/2019
Une servante fidèle

You say, “Well, Brother Branham, I—I’m a little timid, how…” That don’t make any difference what you are. It’s what God can do with you. You just give what you got to Him now. And at least you’ve got a hand you can raise up and say, “Lord, here it is. It’s all I got. I give You my hand with a true heart behind it.

Frère Branham donne l’exemple d’une personne qui dit qu’elle est timide, et que cela n’a pas d’importance, que ce qui est important, c’est ce que Dieu peut faire avec vous. Si vous ne pouvez que lever la main pour Lui, levez-la.

55-1120 What Is That In Your Hand?

Sœur Abigail, tout là-bas en Alaska, trouve sa joie au service de l’Épouse de Christ. Elle utilise son talent pour la musique pour L’honorer et pour être une source de bénédiction pour les autres.

Depuis que je suis une petite fille, j’ai eu le désir de jouer un instrument, plus particulièrement le violon. J’écoutais les bandes et j’entendais Frère Branham décrire l’avenue de la Gloire, où les chœurs angéliques et les musiciens sur la colline chantaient et jouaient de la musique, et comment les musiciens qui marchaient au-devant des soldats qui s’en allaient au combat.

Quelque chose dans mon cœur aspirait à jouer. Malheureusement, je n’ai jamais eu l’occasion de suivre de leçons. À l’âge de 12 ans, ma famille et moi sommes allés habiter dans un État différent, où une église commençait.

Je me souviens que je voulais désespérément jouer dans l’orchestre de l’église, mais comme je n’avais jamais suivi de leçons, je n’osais même pas prendre un violon.

À ma surprise, ils ont demandé s’il y avait des jeunes qui aimeraient se pratiquer pour se joindre à l’orchestre. Je trépidais d’excitation. J’ai pensé : “Voilà l’occasion pour moi de servir l’Épouse de Christ!”

La première fois que j’ai pris mon violon, je me souviens avoir prié le Seigneur de guider mes mains, alors que j’allais jouer pour Lui. J’ai pris mon tissu de prière et je l’ai placé sous le violon, sur mon épaule, et j’ai fait confiance à Dieu qu’Il allait m’aider à le faire. Au début, je n’avais aucune idée comment tenir l’archet, mais j’ai placé ma foi dans le tissu de prière qui était posé sur mon épaule.

J’ai commencé à jouer de plus en plus et je pratiquais à la maison. Chaque fois, je plaçais cela devant le Seigneur en prière.

Neuf ans plus tard, je dois avouer avec humilité que Dieu m’a fait bien avancer de l’endroit où j’ai commencé. Je joue dans l’orchestre de mon assemblée chaque mercredi et chaque dimanche avec tellement de joie de savoir que je sers Son Épouse merveilleuse. Sans Dieu, je n’aurais pas été capable de devenir la musicienne que je suis aujourd’hui, et je suis tellement reconnaissante pour Son amour et Sa grâce.

Que Dieu vous bénisse abondamment. “Si nous ne nous rencontrons pas de ce côté-ci du ciel, alors je vous rencontrerai sur ce magnifique rivage.”

Que Dieu vous bénisse, de votre sœur en Christ du Pôle Nord, en Alaska.

Sœur Abigail

Ce cantique m’a aidé à traverser bien des choses, et j’espère que ce sera une source de bénédiction pour vous aussi.

10 Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu'il a reçu.

I Pierre 4.10

Envoyer à un ami

Envoyer