26/06/2019
Les petites choses

14 Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.

Jean 14.14

Quel que soit le besoin, peu importe combien cela est grand ou petit, soyez assurés que Jésus entend nos prières, et qu’Il se soucie de nous. Grand ou petit, rien ne peut faire obstacle quand le Nom qui est au-dessus de TOUS les noms est invoqué.

Je suis toujours bénie par les témoignages de croyants de partout dans le monde, qui racontent que le Seigneur est, en effet, un secours qui ne manque jamais dans la détresse. Les petites choses! Je voudrais vous raconter ce que le Seigneur a fait pour nous pendant le week-end de Pâques.

Le samedi matin, après avoir lavé la vaisselle dans la cuisine, mon fils a apporté de la vaisselle qu’il avait utilisée, et plutôt que de la laisser dans l’évier, comme d’habitude, il a décidé de la laver. C’est là qu’il a constaté que l’eau ne s’évacuait pas; l’évier était bouché.

Quand il nous l’a dit, je pensais que c’était un blocage bien normal, alors je suis allée chercher un débouchoir à ventouse. Malheureusement, mon mari et moi avons bien essayé de déboucher l’évier, mais en vain.

Le lendemain, nous avons acheté deux bouteilles d’un produit chimique utilisé pour déboucher les drains, mais sans résultat. Le surlendemain, mon mari a ouvert le coude de raccord en dessous de l’évier, et a inséré dans le tuyau un furet aussi loin qu’il le pouvait, sans résultat.

Nous avons commencé à nous inquiéter, pensant que c’était peut-être un problème majeur. Nous avons appelé deux bricoleurs, mais ils nous ont tous deux répondu qu’ils ne pouvaient pas nous aider, et nous ont suggéré de contacter un plombier professionnel. Nous avons fait quelques appels, mais leurs honoraires étaient astronomiques. Comme c’était une dépense qui n’était pas planifiée, c’était déprimant pour nous. Le problème persistait, jour après jour.

Le vendredi soir, j’ai constaté que le lave-vaisselle dégageait une odeur nauséabonde; j’ai été poussée à bout. Nous avons appelé le plombier, mais il nous a dit que, comme c’était en dehors des heures de travail, il fallait payer le double des honoraires. Ne sachant pas quel était la véritable source du problème, ni combien de temps il faudrait mettre pour le régler, nous avons décidé d’attendre au lundi. Nous avons continué à tenter de déboucher le drain chaque jour, sans succès.

Le dimanche soir (le jour où nous écoutions le quatrième Sceau), une semaine après le début du problème, je n’avais qu’un peu de vaisselle sale, alors j’ai décidé de tout laver dans l’évier. J’ai laissé couler l’eau dans l’évier en lavant la vaisselle, jusqu’à ce que les deux sections de l’évier soient remplies d’eau. Je comptais utiliser un sceau pour vider l’évier. Avant de commencer à enlever l’eau, je me suis dit que j’essaierais le débouchoir à ventouse une dernière fois, comme je le faisais chaque jour. Par contre, cette fois, je le ferais au Nom du Seigneur, parce qu’il nous est dit que si nous demandons quoi que ce soit au Nom de Jésus, Il le fera. J’ai donc pris le débouchoir dans ma main gauche, j’ai bouché l’autre évier avec ma main droite, et j’ai commencé à pomper. À chaque poussée, je disais : “Au Nom de Jésus”.

Je l’ai fait quatre ou cinq fois, j’ai lâché le débouchoir, et l’eau n’a produit que quelques bulles, comme d’habitude. Rien ne s’est produit. Je me suis découragée, et mon mari et moi avions tous deux mal aux épaules à force d’avoir passé la semaine à essayer de déboucher l’évier. Je me suis quand même dit que j’allais essayer une dernière fois, et j’ai dit : “Au Nom de Jésus”. Tout d’un coup, j’ai senti une pression qui tirait le débouchoir vers le bas. J’ai arrêté un instant, sans lâcher le débouchoir, puis j’ai continué. Quand j’ai lâché le débouchoir, l’eau a fait quelques bulles, deux ou trois fois, puis elle a disparu dans le drain! Toutes mes forces m’ont quittée, je n’arrivais pas à croire ce qui venait de se produire devant mes yeux. J’ai fait couler de l’eau chaude, et elle a disparu dans le drain, sans aucun problème.

C’est à ce moment-là que je me suis mise à crier de toutes mes forces : “MERCI JÉSUS!” Mon petit garçon est monté du sous-sol en courant pour voir ce qui se passait. J’ai eu un moment de Jubilé et je bouillonnais d’impatience en attendant que le reste de la famille rentre à la maison pour que je puisse leur apprendre la nouvelle. Nous avions déclaré que nous ne savions pas ce qui clochait dans le drain, et nous ne le saurons jamais, et je ne veux même pas le savoir, parce que, comme un cancer qui disparaît sans laisser de traces, le Seigneur a débouché le drain pour nous.

Ceci, mes frères, a changé ma manière d’approcher bien des choses.

Que Dieu vous bénisse tous.

Maggie

Canada

Envoyer à un ami

Envoyer