14/08/2019
Le saviez-vous?

Voici le troisième article de notre série sur les hommes qui ont déclenché la révolution protestante.

Jean Calvin (1509-1564)

Théologien, pasteur et réformateur français

Jean Calvin est né à Noyon, en France. À l'âge de 12 ans, il était déjà employé comme clerc par l'évêque local. Son intelligence et ses capacités ont été identifiées par des familles importantes et influentes; elles l’ont donc envoyé à l'université, où il a appris le latin et le grec et a poursuivi ses études en droit.

Calvin s'est converti au protestantisme au début des années 1530 et a été influencé par de nombreux enseignements de Luther. C'était dangereux de prendre cette décision à l'époque, alors Calvin a été forcé de se cacher. Il a déménagé à Bâle, en Suisse, pour échapper à la persécution. Au cours de l'été 1536, il a publié son propre livre protestant, Institution de la religion chrétienne. Essentiellement, le livre présente l'approche "calviniste" du christianisme qui mettait en évidence ses vues sur l'église, les sacrements, la prédestination (pas exactement comme l'a enseignée frère Branham), les libertés chrétiennes, et le gouvernement politique. Il a publié des révisions ultérieures, mais le contenu et le thème sont restés essentiellement les mêmes.

Avec la popularité grandissante de son livre et l’étau de l’Église qui se refermait sur lui, Calvin a été invité à déménager à Genève, en Suisse, pour profiter de la sécurité relative qui s’y trouvait. Après seulement 18 mois, il a été banni de la ville à cause d’un désaccord avec le conseil municipal. Plus tard, il est revenu et a instauré ses enseignements au sein du gouvernement municipal. Calvin a si bien réussi à instaurer ses doctrines à Genève, que son compatriote réformateur, John Knox, a écrit que la ville entière "est l'école de Christ la plus parfaite qui ait jamais existé sur la terre depuis l'époque des apôtres".

Calvin a joué un rôle important dans l'exécution d'un réformateur espagnol nommé Miguel Serveto, en 1553. Servet affirmait que la Trinité était en fait un culte trinitaire, montrant qu'une séparation entre le Père, le Fils et le Saint-Esprit signifiait adorer trois dieux. Frère Branham se référait probablement au cas de Servet lorsqu'il a fait la déclaration suivante : ”Calvin, c’était un meurtrier. Calvin a mis un homme à mort parce qu’il baptisait au Nom de Jésus. C’était une canaille, il avait lui-même besoin d’être converti. Oui monsieur. Mais ce qu’il a dit, au sujet de certaines choses, ce qu’il a dit, c’était juste.”

Le 4 avril 1553, Servet a été arrêté par les autorités catholiques et emprisonné à Vienne. Il s'est évadé de prison trois jours plus tard. Alors qu'il fuyait l'Église, Servet s'est arrêté à Genève, où il a assisté à une réunion prêchée par Calvin. Il a été arrêté après la réunion, et jugé de nouveau devant un tribunal. Il a été reconnu coupable d'avoir prêché le "non-trinitarisme" et d'avoir prêché contre le baptême des enfants. Le 27 octobre 1553, Servet a été brûlé vif sur une pile de ses propres livres, Calvin ayant recommandé son exécution. Les dernières paroles de Servet étaient : “Jésus, Fils du Dieu éternel, aie pitié de moi.”

Calvin est mort le 27 mai 1564, à l'âge de 54 ans. Tant de gens sont venus voir son corps avant qu'il ne soit enterré que d'autres réformateurs craignaient d'être accusés de fonder un nouveau culte religieux. Il a ensuite été enterré dans une tombe non marquée, selon le souhait de Calvin. L'emplacement exact de sa tombe n'est pas connu à ce jour.

Voici d'autres faits intéressants sur Jean Calvin :

  1. Calvin était connu pour son approche intellectuelle et non émotionnelle de la prédication.
  2. Calvin n'avait aucun intérêt à déménager à Genève et à devenir pasteur. Il avait compté passer une seule journée dans la ville, mais un chef d'église locale, nommé William Farel, a juré sous serment que Dieu maudirait les études de Calvin s'il ne restait pas à Genève. Calvin a dit plus tard : “...j'étais si terrorisé que je n'ai pas continué mon voyage”, et il est resté.
  3. Calvin a utilisé des principes protestants pour établir un gouvernement religieux à Genève, et a reçu la suprématie en tant que chef de la ville. Genève était assez petite, avec environ 12 000 habitants.
  4. Calvin a prêché plus de deux mille sermons pendant son ministère à Genève, prêchant souvent trois fois pendant la semaine et deux fois le dimanche.
  5. Au cours des cinq premières années de son règne à Genève, 58 personnes ont été exécutées et 76 exilées pour leurs convictions religieuses.
  6. Calvin a épousé une veuve, Idelette de Bure, qui avait deux enfants de son premier mariage. Son premier mari était anabaptiste, et l'un des convertis de Calvin. Elle et Calvin ont eu trois enfants, mais aucun n'a survécu au-delà de l’âge de l’enfance.
  7. Calvin a écrit de nombreux hymnes pour l'église.
  8. La prédestination était l'une des principales doctrines de Calvin. Il a écrit : “Par prédestination, nous entendons le décret éternel de Dieu, par lequel il a déterminé avec lui-même tout ce qu'il voulait qu'il arrive à chaque homme... tous ne sont pas créés sur un même pied d'égalité, mais certains sont prédestinés à la vie éternelle, d'autres à la damnation éternelle; et, par conséquent, puisque chacun a été créé pour une de ces fins ou l'autre, nous disons qu'il est prédestiné à la vie ou à la mort”. Cela diffère de frère Branham, qui a dit ce qui suit : “En réalité, le terme prescience est plus approprié. La prédestination regarde en arrière, vers la prescience et la prescience se tourne vers la destinée . Au commencement, Dieu, étant infini, connaissait la fin dès le commencement, donc Il savait ce que les gens feraient, alors Il pouvait prédire ce qui arriverait, car Il savait ce qui arriverait.”
  9. Frère Branham a dit  : “Calvin lui-même en fit autant, car il exigea l’arrestation de Servet, lequel avait compris et enseigné l’unité de la Divinité. L’État fit alors passer ce frère en jugement, et l’envoya au bûcher — à la consternation de Calvin.” Calvin était, en fait, contre l'idée de brûler Servet sur le bûcher. Il préconisait plutôt la décapitation, mais les autorités ont maintenu la punition requise pour l'hérésie.
  10. Calvin a souffert physiquement. Il souffrait de maux de tête, d'essoufflement (dû à la tuberculose), de fièvre, d'arthrite, de colite, de calculs rénaux, d'hémorroïdes, de la goutte et de crampes musculaires. Il est finalement mort de tuberculose pulmonaire à 54 ans.
  11. On dit souvent que Calvin a travaillé jusqu'à en mourir. À ceux qui le pressaient de se reposer, il répondait : "Veux-tu que le Seigneur me trouve oisif quand Il viendra?"
  12. Genève est devenu le centre du protestantisme sous le règne de Calvin, d’où est sorti bon nombre de pasteurs qui sont allés partout en Europe. Cela a contribué au début des Églises presbytériennes, congrégationalistes et réformées.
  13. Il a été enterré dans une tombe non marquée, et l'endroit où il a été enterré est inconnu à ce jour.

Le prochain article sur la période de la Réforme portera sur John Knox.

Envoyer à un ami

Envoyer