10/10/2019
On frappe à la porte - conclusion

12 Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Se tenant à distance, ils élevèrent la voix, et dirent:

13 Jésus, maître, aie pitié de nous!

14 Dès qu'il les eut vus, il leur dit: Allez vous montrer aux sacrificateurs. Et, pendant qu'ils y allaient, il arriva qu'ils furent guéris.

15 L'un deux, se voyant guéri, revint sur ses pas, glorifiant Dieu à haute voix.

16 Il tomba sur sa face aux pieds de Jésus, et lui rendit grâces. C'était un Samaritain.

Luc 17.12-16

Frère Keith Hern, le directeur du bureau VGR au Cap a raconté le témoignage d’un musulman appelé Imraan à qui il a parlé du Message en 2015. Quand il a accepté le christianisme, cet homme a été déshérité par sa famille et battu sévèrement pour sa décision.

Imraan, sachant qu’il était en danger de mort à cause de sa conversion a demandé : “Pourquoi est-ce que je ne pourrais pas tout simplement mourir, maintenant que j’ai trouvé le Seigneur?” Frère Keith a répondu : “Moi aussi, je voulais que le Seigneur me prenne à la Maison, il y a longtemps, et bien d’autres fois après, mais le Seigneur m’a gardé, pour toi. Maintenant que tu as trouvé ce que tu cherchais, tu as l’occasion d’en parler à d’autres.”

Imraan a dit qu’il embarquerait dans un camion qui l’emmènerait loin des dangers qui le guettaient à cause de sa famille. Frère Keith lui a donné des vêtements, un Exposé des Sept Âges de l’Église et une Bible. Il l’a ensuite envoyé vers l’inconnu.

Il y a quelques jours, Frère Imraan est retourné au bureau VGR. Pourquoi? Pour dire merci..

J’ai été plaisamment surpris aujourd’hui quand j’ai vu Imraan qui se tenait debout dans le hall d’entrée du bureau. Il avait l’air heureux et en bonne santé. Il était revenu au Cap après avoir passé trois ans et demi dans la province Free State. Il m’a dit qu’il lisait et relisait l’Exposé des Âges de l’Église. Il citait la Bible et il était évidant qu’il la lisait, parce que les passages de Écritures coulaient aisément quand il parlait.

Il était revenu au Cap vendredi, et il était allé chez son père pour le saluer. Il a frappé à la porte et son père l’a ouverte. Quand il a vu Imraan, il a fermé la porte et il a refusé de le voir parce qu’il savait que Imraan avait abandonné la religion musulmane et qu’il avait accepté Jésus-Christ. Imraan s’est ensuite rendu chez son oncle pour lui demander s’il pouvait passer la nuit chez lui, mais il a été rejeté là aussi. Il a donc passé ses nuits à dormir dans un champ. Il a dit qu’il prie simplement pour eux et qu’il continue de croire pour eux.

Pendant les années où Imraan était parti, il visitait des prisons et des maisons pour personnes âgées, où il racontait son témoignage et comment le Seigneur Jésus avait sauvé son âme. Une fois, il est allé dans une prison avec sa Bible. Un prisonnier au visage couvert de tatous l’a approché. Le prisonnier lui a demandé du papier pour rouler une cigarette. Imraan a dit qu’il ne fumait pas. Le prisonnier l’a alors menacé pour qu’il lui donne quelques pages de la Bible pour qu’il puisse se rouler des cigarettes. Imraan ne s’est pas découragé et il a dit au prisonnier qu’il lui donnerait la Bible, à la condition que ce dernier lise les deux côtés de chaque page avant de l’utiliser. Le prisonnier a dit qu’il le ferait.

Environ trois semaines plus tard, Imraan est retourné dans cette prison, et les prisonniers jouaient une partie de soccer. Le prisonnier tatoué l’a aperçu, mais Imraan essayait de l’éviter. Quand le prisonnier l’a rattrapé, il lui a dit qu’il avait gardé parole. Il avait fumé Matthieu, Marc et Luc, mais quand il est arrivé à Jean, c’est la Parole qui l’a consumé, et il a donné son cœur au Seigneur. Il est maintenant sur la même page que Imraan.

Quand il visitait des maisons pour personnes âgées, il a lu les Écritures à un vieil homme de 101 ans. Il a visité différentes églises pour raconter son témoignage et comment le Seigneur avait sauvé son âme. Imraan a dit qu’il devait revenir et me remercier, comme le seul lépreux qui était retourné remercier Jésus.

Frère Keith

Envoyer à un ami

Envoyer