19/05/2020
Trois requêtes

7 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.

Jean 15.7

Que les Paroles de notre Seigneur Jésus sont merveilleuses, quand nous pouvons appliquer ce qu’Il a dit à nos propres vies!

Dans ce témoignage d’un frère de l’Inde, trois requêtes ont été adressées au Seigneur, et le Seigneur, par Sa promesse, les a exaucées.

Chers frères et sœurs en notre Seigneur Jésus-Christ, j’ai un témoignage à vous raconter, et cela fait sept mois que je pense à le faire. Ça peut sembler étranger que ce soit “un témoignage”, mais mon cœur brûle de vous parler de la mort de mon père.

Je suis né dans une famille de confession chrétienne orthodoxe dénominationnelle. Toute ma famille, – mon père, ma mère, mes sœurs et leurs familles, ma parenté, mes voisins, – tout le monde est de foi dénominationnelle. Mon père était le directeur de l’école du dimanche de cette dénomination. En 1998, j’avais 18 ans, et j’ai entendu parler du “Message” et du “Messager de l’heure” à l’époque où j’allais à l’université. Je me suis fait baptiser en accord avec Actes 2.38. Dès ce jour-là, ma famille a été très opposée à ma croyance.

Satan a toujours essayé de me causer des problèmes. J’ai traversé une situation critique avec mon petit garçon – un témoignage que j’avais raconté à VGR en 2016 : Le miracle du petit John. Cependant, chaque fois, mon Père Céleste s’est tenu à mes côtés, Il a toujours vaincu Satan et Il m’a montré Sa grâce étonnante.

En novembre 2018, mon père (âgé de 71 ans) a été hospitalisé parce qu’il avait du sang dans son urine. Il était diabétique. Après l’examen, le médecin lui a recommandé de subir une opération de la prostate. Le jour de l’opération, avant qu’il soit emmené dans la salle d’opération, nous avions un débat dans sa chambre d’hôpital au sujet de ma foi. Mon père et ma mère s’opposaient fortement à ma foi, et mon père a critiqué le message de Frère Branham. Il a ensuite été emmené dans la salle d’opération.

Deux jours après son opération, il a fait une crise cardiaque et a été transféré à l’unité des soins intensifs pour les cardiaques. Ses deux reins ont arrêté de fonctionner, et il a commencé à avoir des traitements de dialyse quotidiennement. Il a fait une pneumonie, et chaque jour son état ne faisait qu’empirer. J’ai mis la brochure du Message The Voice Of God In This Last Days sous son oreiller. J’ai prié : “Dieu, je ne veux pas perdre cette bataille. Je crois la véritable Parole de Dieu confirmée par la Colonne de Feu. Par conséquent, ce cas ne devrait pas être un cas normal, comme les autres cas concernant des incroyants dans le monde. Mon Dieu doit faire quelque chose et permettre à ma famille de voir cela. Dieu, je suis d’accord avec le fait que tout être humain doit mourir. Je ne suis donc pas contre la volonté de Dieu. Par contre, dans ce cas-ci, je Te prie de ne pas le laisser mourir à l’hôpital. Permets qu’il voie ses trois enfants (moi et mes deux sœurs, et l’une d’entre elles était aux Émirats arabes unis), ses six petits-enfants, et qu’il meure à la maison. Dieu, je T’en supplie, parle à mon père avant qu’il ne quitte ce monde.”

J’ai prié Dieu avec larmes, mes frères ont prié. Un jour, je suis entré dans l’unité des soins intensifs pour voir mon père. J’ai prié au Nom du Seigneur Jésus-Christ, et je lui ai parlé du tissu de prière d’Actes 19 que j’avais reçu de VGR, et je lui ai demandé si je pouvais l’épingler sur sa chemise. Il a accepté.

Les miracles ont commencé. Il a commencé à se rétablir. Le cinquième jour, ma plus jeune sœur est entrée dans l’unité des soins intensifs pour le voir. Ce jour-là, il a dit à ma sœur : “Le foi d’Anil est juste. Sa prière est sincère. Ne te moque pas de sa foi. Quand il prie, ça me réconforte. Dis à maman de ne pas ridiculiser sa foi. Nous avons fait une grave erreur quand nous avons questionné sa foi et que nous nous en sommes moqués, le jour de l’opération.”

Petit à petit, il s’est rétabli et a été renvoyé de l’hôpital. La “Voix de Dieu” a commencé à résonner dans ma maison. Je faisais jouer les bandes chaque fois que je le pouvais. En juillet 2019, ma sœur aînée et sa famille sont venues des Émirats arabes unis pour leurs vacances et pour passer quelques jours avec papa. Le 20 août 2019, à 23 heures, je suis allé dans la chambre de mon père et je me suis étendu à ses côtés dans son lit, à sa droite. J’ai fait jouer le message Qui est ce Melchisédek de ma tablette Agapao, avec les écouteurs. J’ai mis l’écouteur droite dans mon oreille droite, et l’écouteur gauche dans l’oreille gauche de mon père. Nous avons commencé au paragraphe 91. Quand nous sommes arrivés au paragraphe 128, j’ai senti quelque chose couler sur ma main gauche. J’ai sauté du lit, allumé la lumière, et j’ai vu ce sang foncé et verdâtre sortir de sa bouche. J’ai appelé ma femme et ma mère. Nous avons compris qu’il était parti de ce monde-ci.

Quand mon père a quitté cette terre, il n’a entendu aucun son mondain, aucun son dénominationnel, aucun son humain, il a entendu la Voix de Dieu. Je me suis alors rendu compte que Dieu m’avait accordé ma troisième et dernière requête : qu’il décède à la maison. Mon Dieu est grand. Il a entendu mes trois requêtes. Mon père a vécu une grande mort en entendant la Voix de Dieu. Il dit, au paragraphe 128 :

“…il entendit un homme sauvage qui sortait du désert en disant : “Ce Messie se tient au milieu de vous, en ce moment!” Ce grand aigle, qui était apparu dans le désert et qui s’était envolé jusque là, dit : ‘Le Messie est au milieu de vous, en ce moment même. Nous ne Le connaissons pas encore, mais Il se tient au milieu de vous. Je Le reconnaîtrai, parce que je verrai un signe descendre du ciel.’”

65-0221E – Qui est ce Melchisédek?

Votre frère en Christ,

Anil K.M. Cochin, Kerala, Inde

Envoyer à un ami

Envoyer